Lifting cervico facial

A qui s'adresse cette intervention

Le lifting cervico facial s’adresse aux patient(e)s qui souhaitent corriger un affaissement de la peau, notamment de l'ovale du visage et un cou ridé par un excès cutané et graisseux,

Il est réalisé dès l’apparition des premiers signes de vieillissement.

Cette intervention est pratiquée aussi bien chez la femme que chez l'homme.

L'âge moyen des patient(e)s est de 45 à 50 ans, parfois plus précocement après un amaigrissement par exemple, ou plus tard selon les qualités des tissus et le mode de vie.

Quels sont les objectifs et principes de l'intervention

L’objectif d’une telle intervention n’est pas de changer la forme et l’aspect de votre visage. Au contraire, la simple restauration des différentes structures anatomiques de la face et du cou (peau, muscle, graisse) vous permet de retrouver l’aspect qui était le votre quelques années auparavant.

Votre peau et vos muscles sont remis en tension, de manière à corriger leur relâchement, sans traction excessive. Le but étant d'obtenir un aspect général de rajeunissement tout en restant naturel. Votre visage et votre cou sont en quelque sorte "reconstruits", "restructurés".

Avant l'intervention

Un examen attentif de votre visage est réalisé par le chirurgien qui prendra en compte tous les paramètres qui font de chaque patient(e) un cas particulier.

En fonction de ce contexte anatomique, des préférences et habitudes de votre chirurgien et de vos désirs, une stratégie opératoire est convenue.

Un bilan pré-opératoire habituel est réalisé conformément aux prescriptions.

Vous rencontrez votre médecin anesthésiste en consultation au plus tard 24 heures avant l’intervention.

Aucun médicament contenant de l’aspirine ne doit être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

En fonction du type d’anesthésie, on pourra vous demander de rester à jeun avant l’intervention.

L’intervention

Votre chirurgien adopte une technique qui lui est propre et qu’il adapte à chaque cas pour obtenir les meilleurs résultats.

L'incision cutanée est discrète, elle commence dans la région temporale en dedans de la ligne des cheveux, se prolonge à l'intérieur de l'oreille, sur la ligne naturelle et contourne le lobe de l'oreille pour se prolonger en arrière.
Les incisions sont donc en grande partie cachées par les cheveux, et aisément dissimulables.

La lipoaspiration du cou est souvent effectuée dans un premier temps pour permettre d'obtenir une meilleure définition de l'angle cervico-mentonnier et une meilleure remise en tension du cou.
Elle corrige double-menton et bajoues, puis l'incision permet le traitement cutané.
La remise en tension du plan musculiare sous-jacent sera adaptée à chaque cas pour conserver une expression naturelle.
La suture est le plus souvent réalisée par des fils résorbables.

Un pansement légèrement compressif est mis en place pour protéger les cicatrices et la région opérée. Il est maintenu pendant 1 ou 2 jours.

En fonction de l'ampleur des améliorations à apporter et de la nécessité éventuelle de gestes complémentaires, l'intervention peut durer de deux à trois heures.

Après l’intervention

En post-opératoire, et en règle générale la première semaine, il existe un oedème et des ecchymoses au niveau du visage. Les suites sont en fait rarement douloureuses mais plutôt désagréables. Bien entendu, un traitement sera prescrit pour atténuer cet œdème facial.
En règle générale, la deuxième semaine est marquée par la résorption de l'oedème et maquillage et fond de teint sont possibles à partir de 10 jours après l'opération (l'homme en laissant pousser sa barbe permet de masquer aisément ses inconvénients post-opératoires).

Une activité normale de type sociale et professionnelle est possible en moyenne après trois semaines. Des contrôles réguliers seront effectués au cours desquels des soins seront donnés.
Les fils utilisés sont en général résorbables spontanément.

Quels sont les résultats de l’intervention

Un délai de deux à trois mois est nécessaire pour apprécier le résultat malgré des cicatrices un peu rosées et indurées qui ne s’atténuent que vers le sixième mois.

Grâce aux progrès accomplis et à une grande minutie technique, on obtient le plus souvent un effet de rajeunissement appréciable, qui reste toutefois très naturel : votre visage n’a pas un aspect "chirurgical" et a retrouvé approximativement les traits qui étaient les siens huit ou douze ans auparavant, ce qui donne globalement un aspect reposé, détendu et rafraîchi.

Cette amélioration physique s’accompagne en règle générale d’un mieux être psychologique.

A long terme, le lifting cervico-facial a permis de lutter contre les outrages du temps, mais le vieillissement continue à faire son oeuvre et vous pourrez éventuellement envisager une nouvelle intervention à type de lifting au bout d’une dizaine d’années.

Quelles sont les complications possibles

Comme toute intervention chirurgicale, le lifting cervico-facial peut avoir quelques complications générales : infection, hématome ou complication anesthésique. Ces complications sont rares.

De façon plus spécifique, il peut survenir des aléas cicatriciels, notamment chez les personnes à peau fragile, exposées au soleil, ou qui fument. Ces aléas se manifestent par une cicatrice plus visible, parfois épaisse, notamment dans la région rétro-auriculaire (derrière l'oreille).

Des soins spécifiques et personnalisés seront prescrits.
Assez souvent, la sensibilité cutanée est atténuée et redevient fine et précise en quelques mois.
Des complications nerveuses au niveau des branches du nerf facial sont rares car le trajet anatomique de ce nerf est plus profond que le plan du lifting.

Quelles sont les opérations simultanées possibles

Un lifting cervico facial peut être associé, si nécessaire, à d’autres gestes complémentaires au niveau du visage ou de la silhouette. Certaines opérations peuvent parfois être réalisées dans le même temps opératoire comme une blépharoplastie.

Il peut aussi être complété par des thérapeutiques médicochirurgicales comme les injections de toxine botulique ou botox.


De retour chez vous

La première semaine, un repos est conseillé. Une reprise de l'activité progressive peut être assurée au bout de deux à trois semaines avec des conseils d'entretien et d'hydratation cutanée. Il faudra éviter une activité sportive pendant le premier mois et éviter de s'exposer au soleil dans les deux, trois mois qui suivent l'opération (utilisation d'un écran total conseillée).
Les facteurs qui compromettent la vitalité cutanée seront à éviter, comme par exemple le tabac, ou l'exposition au soleil.
Les premiers shampoings sont possibles dès le quatrième jour post-opératoire et si des soins de coloration ou de teinture sont envisagés, ils peuvent l'être au bout de trois semaines.
Les cicatrices, en général discrètes seront masquées par un fond de teint ou par un artifice de coiffure.

Il est impératif d’effectuer auprès de votre médecin traitant des visites de contrôles régulières pour suivre l'évolution, la cicatrisation, et donner les conseils les mieux adaptés.