La blépharoplastie

A qui s'adresse cette intervention

La blépharoplastie s’adresse aux patient(e)s qui souhaitent corriger les effets du vieillissement sur les paupières supérieures et/ou inférieures.

Elle est réalisée dès l’apparition des premiers signes de vieillissement.

Les disgrâces les plus communément en cause sont les suivantes :

Paupières supérieures lourdes et tombantes, avec excès de peau formant un repli plus ou
moins marqué.
Paupières inférieures affaissées et flétries, avec petites rides horizontales consécutives à la
distension cutanée.
Poches sous les yeux (petites hernies graisseuses) au niveau des paupières inférieures.
Paupières supérieures "bouffies".

Cette intervention est pratiquée aussi bien chez la femme que chez l'homme et généralement réalisée dès 40 ans.


Quels sont les objectifs et principes de l’intervention

L’objectif d’une telle intervention est de corriger les signes de vieillissement présents au niveau des paupières et remplacer l’aspect "fatigué" de votre regard par une apparence plus reposée et détendue. Cette intervention vise à corriger les disgrâces de façon durable, en supprimant chirurgicalement les excès cutanés et musculaires ainsi que les protrusions graisseuses, et ce, bien sûr, sans altérer les fonctions essentielles de vos paupières.


Avant l’intervention

Un examen attentif de vos yeux est réalisé par le chirurgien qui prendra en compte tous les paramètres qui font de chaque patient(e) un cas particulier.

En fonction de ce contexte anatomique, des préférences et habitudes de votre chirurgien et de vos désirs, une stratégie opératoire est convenue.

Un bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions.

Vous rencontrez votre médecin anesthésiste en consultation au plus tard 24 heures avant l’intervention.

Aucun médicament contenant de l’aspirine ne doit être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

En fonction du type d’anesthésie, on pourra vous demander de rester à jeun avant l’intervention.


L’intervention

Votre chirurgien adopte une technique qui lui est propre et qu’il adapte à chaque cas pour obtenir les meilleurs résultats.

Paupières supérieures

L’incision, discrète, cachée dans un pli naturel, permet de retirer l'excès de peau ainsi que la «hernie« qui, souvent, existe à l'angle interne de l'oeil, près de la racine du nez.
La suture est réalisée avec un fil très fin.

 

Paupières inférieures

L'incision, par voie conjonctivale est soit effectuée au ras des sourcils lorsqu'il y a un excès de peau à retirer soit lorsqu'il ne s'agit que d'enlever que les poches de graisse, l'incision est faite par voie conjonctivale, c'est-à-dire à l'intérieur de la paupière et donc sans cicatrice sur la peau.

 

Des conseils adaptés permettent de faire en sorte que les cicatrices soit extrêmement peu visibles dans les mois qui suivent l'opération.

 

Des compresses humides sont posées sur les paupières que vous changez régulièrement.
Vous voyez immédiatement après l'opération et vous n'avez que quelques gouttes de collyre à appliquer dans vos yeux.

En fonction de l'ampleur des améliorations à apporter et de la nécessité éventuelle de gestes complémentaires, l'intervention peut durer de une à deux heures.


Après l’intervention

Dans les suites opératoires, un œdème et des ecchymoses apparaissent au niveau des paupières et s'atténuent progressivement en quelques jours.

 

En règle générale, 8 jours après l'opération, il n'y a pratiquement plus de signes visibles concernant l'opération en dehors, de la cicatrice de la paupière supérieure qui est discrète.
S'il existe encore quelques ecchymoses, des conseils type hydratation de la peau et fond de teint sont donnés.

Les fils sont retirés entre le sixième et le septième jour.
Un léger maquillage est possible à partir du huitième jour.


Quels sont les résultats de l’intervention

Un délai de trois à six mois est nécessaire pour apprécier le résultat.

C’est le temps nécessaire pour que les tissus aient retrouvé toute leur souplesse et que les cicatrices se soient estompées au mieux.

L’intervention aura le plus souvent permis de corriger le relâchement cutané et de supprimer les hernies graisseuses, rectifiant ainsi l’aspect vieilli et fatigué du regard.

Les résultats d’une blépharoplastie sont en règle générale parmi les plus durables de la chirurgie esthétique. L’ablation des "poches" est pratiquement définitive, et ces dernières ne récidivent habituellement jamais. La peau par contre, continue à vieillir et la laxité en résultant peut, à la longue, reproduire le plissement des paupières. Pour autant, il est rare que vous envisagiez une nouvelle intervention avant une douzaine d’années.


Quelles sont les complications possibles

Comme toute intervention chirurgicale, la blépharoplastie peut avoir quelques rares complications générales tel que : infection, hématome, ou une complication anesthésique.
Sur le plan esthétique, il est rare que les cicatrices évoluent sur le mode hypertrophique, car la finesse de la peau autorise un bon pronostic.
Cependant, si l'évolution se faisait selon le mode hypertrophique, des conseils particuliers et des soins adaptés seront prescrits.
Le seul inconvénient, qu’il convient d'éviter est la modification du regard, en particulier l’œil rond.

Cette complication survient lorsque trop de peau a été enlevée au niveau de la paupière inférieure.
C'est la raison pour laquelle, la voie conjonctivale constitue une alternative tout à fait intéressante.
S'il existe des ridules associées au niveau des paupières supérieures, un léger peeling peut être fait permettant de les atténuer.
Quand à l’œdème post-opératoire, il peut parfois persister un peu plus longtemps (souvent pour des raisons hormonales) et justifier un traitement adapté.
Si un peeling a été utilisé ou un traitement au laser, la gestion des rougeurs post-opératoires est particulièrement importante, et il peut parfois sur certaines peaux exister des troubles de la pigmentation. Un traitement adapté sera conseillé pour en atténuer l'aspect.

Quelles sont les opérations simultanées possibles

Une blépharoplastie peut être associée, si nécessaire, à d’autres gestes complémentaires au niveau du visage ou de la silhouette. Certaines opérations peuvent parfois être réalisées dans le même temps opératoire comme un lifting cervico facial.

Elle peut aussi être complétée par des thérapeutiques médico-chirurgicales comme les injections de toxine botulique ou botox.


De retour chez vous

L'activité est en générale reprise assez rapidement, au bout d'une semaine. Il faudra éviter une exposition au soleil dans les quatre semaines qui suivent l'opération et ne reprendre une activité de type sportive que deux à trois semaines après l'intervention.
Des conseils de précaution (hydratation, fond de teint, écran total) sont donnés.

Il est impératif d’effectuer auprès de votre médecin traitant des visites de contrôles régulières pour suivre l'évolution, la cicatrisation, et donner les conseils les mieux adaptés.